Menu

Tristan Mat

#1433

je voudrais juste une page
respirant entre les lignes brisées
offerte à la lumière en chute
aux mouches à l’étiage du jour
qui me regarderait sans être miroir