Menu

Tristan Mat

#937

aller ce serait le mot enfin
gravier silencieux au pas lent
l’hiver du ciel pur l’italie
tour pesé rien ne pèse plus
les regrets sont des rêves