Menu

Tristan Mat

#642

midi
le champ des cigales
immobile

#634

la table vide
comme une chambre
– nuit seule

#599

si lentes

à tomber

si jaunes

#592

les plongeurs trouent l’eau

ils tombent encore
dans le fond du rêve

#587

pointe orange tiré du noir
saut sur deux i
en avant du mot corneille

#583

immobile
le fil de la fontaine
inlassable

#576

aveugle
je rencontre
ta peau endormie

#572

douceur du gris
le vent me caresse
nu

#562

nuit de fête –
lune:
puits de silence

#542

nulle carte et quelle histoire

les orties tremblent

que regarde le chat en moi