Menu

Tristan Mat

#499

les seules hirondelles
écrivent
le soir sombrant

#496

n’être pas plus
que le vent
en été à midi

#484

l’été est une heure
baiser sur la table
une pomme

#478

élytres je vous veux
en un poème
inutile exactes

#471

inutile
tu es

rien à partir

#452

la pluie vapeur
s’élevant
homme immobile

#444

neige ou lave

nos baisers

sans rencontre

#428

colline
rase ronde
arbre – l’un

#412

pluie sur mes doigts
je t’aime n’est pas dit
c’est l’heure au vent

#408

au soleil
mes restes
vivent