Menu

Tristan Mat

#1150

tasse vide
(l’oeil double)
pleine de ciel

le sang se donne

le sang se donne
tu mâches
des heures en lumière

#1143

tout est révélation
rien n’a de sens
la nuit est matin

#1140

rien donc que
du heurt

éteint ressac

#1137

c’est un tapis sale
piétiné
le lieu de clarté

#1134

le vert de la table
net comme
Thucydide posé dessus

#1140

elles abaissent vers nous
arondes
le ciel par traits

#1135

le jaune de l’oeuf
et une lettre mimant la sodomie
là est rangé le poème

#1120

un monde sans mouche
imagine le
sans toi imagine

#1117

il y a ce silence
vide
qui est monde