Menu

Tristan Mat

Exercices d’illuminations #23


Il y a une seule ville. L’offrande des pas au hasard rappelle le rêve. Il faut aller au gris pour que les phrases se délacent et viennent baver dans le ventre. Peu importe le pas de danse, le ralentir encore, que chaque pas soit chute sauvée au dernier moment, ô invention de la virgule. Oublier la beauté pour tout accueillir. Pas de centre dans le labyrinthe, nul besoin de recevoir cet enseignement. Recevoir la géologie du temps, voilà l’exploration. L’illusion du réveil, le sommeil profond ne sont que des respirations, regards aux nuages. Il n’y a qu’une marche.