Menu

Tristan Mat

#1042

le mot fleuve longe la nuit
chambre sur la hanche de la colline
sans vent ni parole bue
l’enfant a dit ma bouche pense
un autre jour (vers) la prériphérie
affranchi encore de lignées
ailleurs l’eau là toujours
le rêve galet boue sa rive