Menu

Tristan Mat

#1023

elle lisait sur un banc de pierre
sur la place pavée du rendez-vous
exposé ensuite plus jamais ouvert
si tu rencontres le boudha tue-le

#1007

boues et os
langage tiers
échecs en signe

#1005

un poème de queue
s’écrit en attendant
dans la tête avançant
à petits pas espacés
d’immobilité exaspérée
j’en dirais plus mais
c’est mon tour

#1003

hors dalles et murs
tout
n’est que pluie

passage à la limite

bras sur draps sous draps
pas de place même pour l’épée
de nos peaux un Y

#999

Toute la musique écoutée depuis la naissance, rassemblée, enroulée, serrée au plus près, cela tiendrait dans quoi? Une main ouverte devenant poing? Un sac de plastique gonfé de vent? Une malle à hétéronymes? Un cercueil? Une chambre de bonnes sous un toit de zinc chauffé à blanc? Le vide d’une vie?

23/02/2020

Série : Reste

Minutes de la multitude #22

Ne considèrer qu’une feuille de papier sur le plancher sale.

Roulis, bruits de de freinage et d’aiguillage, portes claquant. Seule change la saison et plusieurs fois en un seul trajet.

On entre dans le tunnel en train, on en sort à pied vomi par la gare où il aboutit.

Oloé du 20/02/2020

20/02/2020

Série : Oloé

#998

sur le parking du bord de nuit
qui a laissé ses phares allumés
pour que la pluie soit vue

Minutes de la multitude #21

Vue plongeante sur un sac de femme ouert: des plis.

Les cheveux sont tirés en arrière. Le visage est serré vers l’intérieur. Les lèvres ne passent rien. Les yeux broient des larmes pour qu’elles ne s’échappent ps.

Dans la foule serrée et immobile de la voiture au matin, pourquoi le mot chevaux, par erreur ?