Menu

Tristan Mat

#990

écris ce que tu as déjà écrit
une fourmi sur ton journal
combien mortes sous le doigt
est-ce la même encore encore

#983

bonheur :

après le joie

la joie

#982

La courbure souligne la perfection géométrique essentielle de la plaine. Demandez-vous ce qu’est une ligne, non devant le tableau noir offert à la craie mais all’aperto et vous en viendrez à douter de tout, cependant que vous serez assaillis comme jamais par le réel. Et tout cela parce qu’au centre qu’il institue par sa seule présence, trône un arbre. Ou plus simplement: il y a un arbre.

Initalement paru dans le Tempestaire

11/02/2020

Série : Reste

Onzain #22

je voulais le pli de la nuit

je voulais le souffle nôtre

je voulais rire aux chiens

je voulais la paix d’une cataracte

je voulais lire tes yeux dans le lit

je voulais plier des arbres en boule

je voulais être un secret

je voulais perdre un train sur l’océan

je voulais boire des pierres

je voulais un livre aux pages du vent

je ne voulais l’or qu’à tes lèvres

11/02/2020

Série : Onzains

#976

midi dans la lumière du musée
l’enfant se penche sur le sarcophage
passe la main dans le vide
plus tard des bacs à fleurs
il dit pour les petits morts
lui-même trop grand déjà
joie trop vive pour être saisie

#972

depuis l’ombre
regards à l’été
– le vent

Onzain #21

Je suis le problème.

Je suis la moitié de l’âme.

Je suis le prince.

Je suis une chaise.

Je suis fou sans espoir

Je suis ce goût.

Je suis la pierre.

Je suis au hasard.

Je suis le père.

Je suis qui n’a rien à dire.

Je suis l’inutile.

11/02/2020

Série : Onzains

#951

on
voudrait chansons
sans mots

trois ou quatre
trébuchant de l’amitié
répétant

des pas qui
ne portent pas
hors de la chambre

garder
matin et hiver

Dual #10

Dents, ongles. La persistance, c’est pour la pensée soir quand tout est bas. Voilà ce que disaient ses mots. De dans la mémoire on était passé à en mémoire. Un basculement, ajoutait-elle, puis silence. Comment aurais-pu prendre son bras?

Photographie de Dominique Souse

10/02/2020

Série : Dual

#953

attente le vieil homme pue
preuve du réel derrière moi
immobiles presque chacun sa cage
queue selon la langue française
il vient payer son eau
je suis là pour mes tributs
il pourrait être le père
je pourrais être le mort