Menu

Tristan Mat

#2015

je crois m’adresser je me réponds
miroir asymptotique plus grande peur
le promener le long des ciels
puis l’étui de nuit mots en cavale