Menu

Tristan Mat

Samedi fasciste #5

immobile au bleu l’oiseau
l’ailleurs encore
rondes tes lèvres sous la ronce